Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Lem
  • Le blog de Lem
  • : Parler de tout un peu, mais surtout de la ville historique et pittoresque de Kherrata. Merci de contribuer à l’enrichissement de ce blog.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

Texte Libre

28 mars 2010 7 28 /03 /mars /2010 11:58

ATTENTION, CHIEN MET SANG !

 index.jpg

Depuis quelques années, dans nombre de régions du pays, pour ne pas dire sur tout le territoire national, on constate une prolifération inquiétante de chiens errants. Et ce phénomène d'errance canine est source de nombreux problèmes.  Il ne se passe pas de semaine sans que la presse ne fasse mention d’agression de personnes par ces chiens errants.

Au point de vue de la sécurité publique, les cabots livrés à eux-mêmes sans soin et sans suivi médical sont de véritables porteurs et vecteurs de maladie. D’ailleurs, les chiens sont responsables de 90% des cas où la rage est transmise à l’homme. Or, un mâle qui erre de jour comme de nuit peut engendrer jusqu'à 100 chiots errants par an !

De plus, les morsures de ces animaux peuvent laisser de graves séquelles aux personnes victimes. Le chien courant et de montagne qui déambulent dans toute la région représentent ainsi un vrai danger pour la santé publique. A cela s'ajoute également le fait qu'ils peuvent être à l'origine de nombreux accidents de la circulation.

Sur le plan environnemental et économique, les dommages occasionnés par les chiens errants sont bien réels. Pour se nourrir, les meutes affamées s'attaquent aussi bien aux jeunes animaux d'élevage dont les moutons et les chèvres qu'à d’autres espèces protégées.

Plusieurs de ces chiens de rue arrivent jusqu’à attaquer les gens et à les mordre. En faisant de la sorte, ils leur transmettent diverses maladies incluant la rage. De plus, leur présence ternie l'image touristique de certaines stations balnéaires du pays.

Mais il faut distinguer le chien errant du chien divagant. Le chien errant va et vient sans but et sans propriétaire. Il est totalement abandonné à lui-même. Il a perdu son statut domestique. Il cherche à se suffire à lui-même en cherchant sa nourriture dans la nature ou les poubelles. Le chien en divagation conserve son statut domestique. Il a toujours un propriétaire qui le laisse s'ébattre librement sans surveillance. Après ses méfaits (s'il en fait), il retournera chez son maître alors que le chien errant ne pourra pas le faire puisqu'il n'en a plus.

Il faut dire qu’on assiste souvent à une recrudescence de la rage en automne et au printemps, date d'accouplement des chiens.

Cela dit, il est urgent de remédier à cette fâcheuse situation qui met en danger les citoyens de tous âges, notamment les écoliers parcourant un long trajet pour se rendre à l’école ou à leur domicile.

L'abattage des chiens errants peut paraître une pratique assez violente, mais elle est dictée par le fait que les cerbères errants en périmètre urbain sont difficiles à contrôler n'ayant pratiquement pas de propriétaires.

Le problème des chiens errants nécessite des actions ponctuelles et un suivi rigoureux pour préserver la tranquillité de certains quartiers et la santé de leurs habitants.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lem
commenter cet article

commentaires