Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Lem
  • Le blog de Lem
  • : Parler de tout un peu, mais surtout de la ville historique et pittoresque de Kherrata. Merci de contribuer à l’enrichissement de ce blog.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

Texte Libre

8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 18:54

 

QUAND LE FOOT TRANSCENDE LE TEMPS

 

de D à G Sbaa - Slimane - Lakhdar - Med Salah - Mouloud -

 

Kherrata, le 7 mai 2010. Sur l’initiative de l’association sportive locale, un jubilé en mémoire de la disparition récente de trois joueurs de l’ancien club emblématique des années 60 - la J.S.K. (Jeunesse Sportive de Kherrata) - a été célébré dans la salle omnisports située à proximité du stade municipal.

Les noms des regrettés coéquipiers de la prestigieuse J.S.Kherrata, en l’occurrence BAHRI Laaziz, ROUBA Lakhdar et CHENOUF Lemnouer, ont été floqués sur des t-shirts blancs et grenats portés par les deux équipes composées d’anciens joueurs qui ont disputé un match de foot à sept très plaisant à voir.

L’embonpoint ou le poids de l’âge  de certains joueurs n’a aucune prise sur leur technique et la touche de balle restées entière n’est-ce le manque de vivacité de jadis. Cependant, des quinquagénaires, à l’image de Khaled Nabil ou de Sadoune Mohamed, ont gratifié l’assistance d’une démonstration footballistique digne des stars de la balle ronde. Dans le ciel, les disparus ont dû être enchantés par cette exhibition de bonne facture.

Cette cérémonie a été l’occasion de réunir des personnes qui se sont perdues de vues durant plusieurs années. Ces retrouvailles sur fond d’émotion et de souvenirs ont renforcé le sentiment que les trois footballeurs défunts sont aujourd’hui ressuscités puisque, de l’au-delà comme de leur vivant, ils ont réussi à rassembler des êtres animés d’une fraternité chaleureuse.

Merci Laaziz, merci Lakhdar, merci Lemnouer… Vos images sont à jamais gravées dans nos pensées.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lem
commenter cet article

commentaires