Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Lem
  • Le blog de Lem
  • : Parler de tout un peu, mais surtout de la ville historique et pittoresque de Kherrata. Merci de contribuer à l’enrichissement de ce blog.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Archives

Texte Libre

7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 17:40

Lettre d’un citoyen à

l’assemblée populaire communale

 

 

Tout d’abord, honorable Assemblée, permets-moi de te féliciter pour ton élection. Bravo !

 

À présent que celle-ci est désormais entérinée, que les électeurs ont exprimé la confiance à ton adresse, place au travail. Au travail bien fait, et aux bienfaits bien travaillés.

 

Ce qui m’importe, ce n’est pas que tu sois de droite ou de gauche, ce qui m’importe c’est que tu ne sois pas gauche mais bien adroite.

 

Aujourd’hui, le citoyen est au bord d’un précipice et ne sait pas comment faire pour passer de l’autre côté sans tomber dans le vide. C’est pourquoi, je te demande de bien vouloir jeter des ponts à bâbord et à tribord pour relier tous les bords et rebords et combler ainsi ce vide qui n’engendre que des faits néants.

 

Je te demande de bien vouloir penser aux plaies économiques, culturelles et écologiques qui polluent l’environnement.

 

Je te demande de bien vouloir panser les blessures sociales pour permettre à chaque administré de récolter les blés sûrs qui peinent à pousser dans ce champ envahi par des ronces enchevêtrées.

 

Je te demande de tâter, pas seulement de tâtonner ; de voir, pas seulement de regarder ; d’écouter, pas seulement d’entendre...

 

Honorable Assemblée, toi qui es composée de citoyens vivant les mêmes difficultés et nourrissant les mêmes nobles aspirations que tes administrés, je suis sûr que tu œuvreras efficacement pour le bien de chacune et de chacun, pour le bien de la commune.

 

Honorable Assemblée, je sais que tu sais que nous savons que tu sais. Et sachant cela, tu feras honneur à tes obligations en menant à bien toutes les actions de ton programme, et ce, dans l’intérêt majeur de la région.

 

Honorable Assemblée, je te demande de bien vouloir donner une suite favorable à ma demande qui est celle de toutes les demandes.

 

La commune est le bien de tous, œuvrons tous pour son bien…

 

Encore un dernier mot, chers concitoyens élus : « Élevez, au lieu d’ « A.P.C. ! »

 

 

 

Repost 0
12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 12:19

 

Des espoirs com(me) promis ?

 

Dur, dur de réussir une campagne électorale en ces temps de suspicion et de ras-le-bol ! Pour le citoyen blasé qui en a vu d’autres, les flots de paroles débités par les candidats à la présidence de la république est un refrain archiconnu où la démagogie figure en bonne place. Surtout quand ces candidats répètent à tout bout de « chant » qu’ils parlent... sans démagogie aucune.

 

Chacun des concurrents prétend détenir la panacée qui sortira le pays de la crise et, partant, apporter au citoyen le bonheur tant espéré. Chacun y va de son slogan et de ses tirades pour convaincre ou vaincre les...

 

Mais les compatriotes et les concitoyens, qui sont loin d’être des convaincus, n’ont pas manqué de relever ce qui suit :

 

- Les candidats disent que la démocratie est une longue marche, alors qu’eux, se sont déjà lancés dans une course effrénée pour avoir le « Koursi » ! Une seule pensée les taraude : « Cours si... tu veux gagner ! »

 

- Les candidats dénoncent tous la langue de bois, alors qu’eux, pour écarter leurs adversaires, n’hésitent pas à utiliser la langue... de Boa.

 

- Les candidats disent tous qu’ils pensent à demain, alors qu’eux, songent plutôt à embaumer et à... panser à deux mains pour avoir aujourd’hui.

 

- Les candidats demandent cyniquement aux électeurs de leur accorder du crédit, alors qu’ils savent bien que le pauvre citoyen pauvre ne sait plus où donner de la... dette.

 

- Les candidats prétendent avoir trouvé la meilleure voie pour le pays, alors qu’en réalité, ce qui les intéresse c’est plutôt la voix de l’électeur qu’il réclame à haute voix.

 

- Les candidats, s’adressant aux femmes, parlent de la réalité de la mère alors que la citoyenne, elle, nage toujours dans l’amère réalité.

 

Oui, depuis toujours on a pris les voix des électeurs ; oui, depuis toujours on a dit aux citoyens que c’est le Peuple qui est vraiment Élu (cubration) ; Oui, depuis toujours on a dit, on a redit, sans rien dire ;

 

Depuis l’indépendance, le pays a connu six chefs d’état. Cette fois sera-t-elle la bonne ? Sept fois ? Peut-être...

Repost 0